Samedi dernier, nous étions invités avec d’autres blogueuses angevines à découvrir l’échalote traditionnelle d’Anjou. L’idée de cette visite était de (re)découvrir un produit du terroir et de le cuisiner. Nous avons donc été accueillis par Thierry Chaillou et Bruno Gautier producteurs d’échalotes et administrateurs à la coopérative Fleuron d’Anjou.

Ce qu’il faut savoir sur l’échalote d’Anjou :

L’Anjou produit 3500 tonnes d’échalote par an, environ 10% de la production française. L’ échalote traditionnelle est chouchoutée par des producteurs angevins passionnés, ce qui permet l’authenticité des saveurs et le caractère du produit. Dans la quête de l’échalote de qualité, l’expérience des producteurs est essentielle. Il faut savoir que la culture de l’échalote demande un savoir-faire presque exclusivement manuel.

  • Des sols et des climats favorables

L’Anjou bénéficie d’une situation pédoclimatique privilégiée pour produire des plants de qualité. L’échalote traditionnelle bénéficie donc de bonnes conditions climatiques pour se développer.

  • L’échalote d’Anjou, l’unique échalote labellisée en France

L’échalote traditionnelle c’est la garantie d’avoir à faire à une véritable échalote. Elle bénéficie, depuis novembre 2015, du label IGP ( Indication Géographique Protégée ) signe officiel qui garantie à la fois une saveur et une authenticité uniques.

echalote anjou labellisée

Un cahier des charges bien précis :

5 étapes sont nécessaires pour obtenir une échalote authentique de qualité exceptionnelle :

  • La préparation de la terre et le paillage : cette étape a pour but de réchauffer et de protéger la terre avec des bâches de paillage en plastique noir (biodégradable) .Tout en évitant le développement des mauvaises herbes et l’utilisation d’herbicides. Une étape primordiale et écologique.
  • La plantation : chaque bulbe-plant est soigneusement planté, individuellement et à la main fin février, début mars. Ce n’est qu’au bout d’un mois que les feuilles commencent à se développer. Le bulbe-mère grossit et donne naissance à d’autres bébés bulbes.
  • La récolte : de juin à août, les échalotes sont arrachées manuellement, touffe par touffe. Elles sont laissées en champs au soleil pendant 15 jours. Ce qui leur donne cette jolie couleur cuivrée.
  • La préparation : Le triage s’effectue à la main puis l’équeutage et le calibrage se font en station.
  • La conservation : les échalotes sont conservées en frigo pour une commercialisation à l’année.

decouverte echalote d Anjoudécouverte échalote

Cuisiner l’ échalote traditionnelle :

Après la récolte de l’échalote direction l’atelier gourmand à Angers pour la cuisiner ! Au programme : Recettes à base d’échalote d’Anjou of course ! Cromesquis d’échalote farcie et confit d’échalote à la liqueur de framboise.

Les photos parlent d’elles mêmes. Nous nous sommes régalés. Originalité et gourmandise ont été les maitres mots de cet atelier culinaire. Vous voulez les recettes ? Elles seront publiées d’ici quelques jours sur le blog, patience 🙂

 recette échalote d'anjou

En collaboration avec Oxygen Ouest et Fleuron d’Anjou